16/02/2018

CHAILLOT, DES ARCHITECTES DU PATRIMOINE À BONNE ÉCOLE

Forte de son prestige, l’école qui forme les experts de la restauration exporte avec succès sa rigoureuse pédagogie toute vouée à l’édifice et son histoire, tout comme ses diplômés rompus à la réalité du terrain.
Paris. Après la violente charge lancée par Victor Hugo dans sa Guerre aux démolisseurs pour « arrêter le marteau qui mutilait la face du pays », le premier poste d’inspecteur général des Monuments historiques est créé en 1830, puis la première loi de protection des Monuments historiques est mise en place en 1887. La future école de Chaillot naît cette même année au Trocadéro. Aujourd’hui, 45 000 monuments historiques, de nombreux sites et centres urbains patrimoniaux requièrent l’intervention de professionnels avertis. Fidèle à sa mission d’origine, l’École de Chaillot forme « au meilleur niveau les praticiens et les experts qui prendront demain en charge le patrimoine » dans le but d’assurer sa conservation, sa restauration et sa valorisation. La France ne compte toutefois qu’une .....