26/05/2019

NOTRE-DAME DE PARIS - INTERVIEW DE FRANCESCO BANDARIN

Interviewé par la tribune de l’Art samedi 25 mai, Francesco Bandarin était directeur du centre du patrimoine mondial de l’Unesco de 2000 à 2010 puis sous-directeur général pour la Culture de l’Unesco de 2010 à 2018. Il s’exprime sur la restauration de Notre-Dame et du rôle que pourrait tenir l’UNESCO.

Quelle est la place de Notre-Dame dans le classement des berges de la Seine patrimoine mondial de l’Unesco ?

Ce qui est inscrit, ce ne sont pas les monuments individuellement mais un ensemble urbain qui a un caractère monumental, historique et artistique de grande envergure. Notre-Dame est certainement le pivot de tout ce paysage urbain qui s’est construit en lien avec l’identité nationale et qui traduit la vision du patrimoine telle qu’elle existe au niveau international .....

Il ne s’agit donc pas d’une lutte des anciens et des modernes ?

Les gens ont tendance à oublier que justement le concept de monument historique est moderne. Dans l’Antiquité et jusqu’à la Révolution française il n’y avait pas de monuments historiques. On ne peut pas dire que nous sommes des passéistes. Au contraire, nous sommes des modernistes, parce que nous préservons un concept de la modernité.....

On dit souvent que la France est l’un des pays les plus en pointe dans la législation des monuments historiques, qu’en pensez-vous ?

Le code français est un bon code, pour ce que j’en connais. Il donne un cadre d’action très clair. Si on enlève ça, que va-t-on faire ? On aboutit à une sorte de vide. Qu’est-ce qu’il y a à la place ? Ça c’est une vraie préoccupation. Je pense que ce n’est pas une très bonne idée. Le code du patrimoine n’empêche pas la restauration de Notre-Dame, au contraire, et il n’y a aucune justification à y déroger. Le Sénat a eu raison de supprimer l’article 9, il a mis exactement les doigts sur le point qui pose problème. Je ne sais pas quelle sera la conclusion, ni ce qu’en dira l’Unesco, mais c’est un véritable problème ...
Extraits de l’article, interview complet sur : https://www.latribunedelart.com/notre-dame-interview-de-francesco-bandarin