Actualité > Expositions

Apprendre à lire le Patrimoine : Ateliers croisés en Chine

L’École de Chaillot, département formation de la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris, et le College of architecture and urban planning de l’Université Tongji à Shanghai ont mené conjointement deux ateliers croisés en Chine dans les villages de Zhaji (Anhui) et de Liang (Shanxi) entre 2007 et 2010.
Ces ateliers s’inscrivent dans un contexte de plusieurs années d’échanges entre la France et la Chine dans le domaine de l’architecture, du patrimoine et de l’urbanisme, formalisés par une convention entre l’Université Tongji et le World Heritage Institute for Training and Research Asia-Pacific (WHITR-AP) pour la partie chinoise, et, pour la partie française, la direction générale des patrimoines du ministère de la culture et la Cité de l’architecture et du patrimoine au sein de laquelle intervient l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine.
Le but de ces ateliers était d’immerger des architectes et urbanistes français et chinois, futurs spécialistes du patrimoine, dans un contexte réel d’analyse et de propositions. L’objectif de cet exercice collectif est d’élaborer, à partir de l’observation sur le terrain, un projet de conservation et de réutilisation d’un ou plusieurs édifices historiques ainsi qu’un projet global de territoire fondé sur ses valeurs patrimoniales.

Cette publication rend compte pour la première fois de la méthode pédagogique de ces ateliers initiés par l’École de Chaillot en même temps qu’elle met en lumière des éléments méconnus du patrimoine chinois et les problématiques auxquelles ils sont confrontés.

Pour plus re renseignement, cliquez ICI

Journée du patrimoine de pays & des moulins

18 et 19 juin 2016 : Journée du patrimoine de pays & des moulins, métiers & savoir-faire.

Ces Journées sont coordonnées nationalement et grâce à l’action de délégations locales de Patrimoine-Environnement, des Maisons Paysannes de France, de la Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins, de l’AFMA (Fédération des musées d’agriculture et du patrimoine rural), des Architectes du patrimoine et de l’association Rempart.

Programme :
http://www.patrimoinedepays-moulins.org/#!programmation/c24vq

Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins

18ème édition des JPPM les 20 et 21 juin 2015 sur le thème : "Le Moyen Age encore présent".

L’association des Architectes du Patrimoine est partenaire de la 18e édition de cet événement qui avec près 1500 manifestations est reconnue par la presse et les médias comme un événement important de l’année.

Pour plus d’informations cliquez ici.

La reconquête des coeurs de ville

Journée d’études - Vendredi 10 juin 2016 à Vitré de 8h30 à 17h30

L’association nationales des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteurs sauvegardés et protégés, en partenariat avec l’Union bretonne organise une journée d’études inter-régionale à Vitré

Auditorium du centre culturel Jacques Duhamel
2 rue de Strasbourg
35 500 - VITRE

Programme et inscription obligatoire sur le site : www.en-patrimoine.org
http://www.an-patrimoine.org/RENCONTRES-REGIONALES-La

Le patrimoine territorial : un gisement de savoirs pour le futur des établissements humains

mercredi 18 mai 2016 [18h30 - 20h30]

Le changement climatique menace la survie de l’espèce humaine, pas celle de Gaïa, la planète vivante Terre, qui trouvera un nouvel équilibre. Mais l’environnement de l’homme, le territoire (et non la Terre !), risque de mourir, un risque auquel contribue fortement l’urbanisation de la planète. Selon les prévisions de l’ONU, sur les neuf milliards d’individus qui la peupleront en 2050, six milliards quatre cents millions d’entre eux seront majoritairement concentrés au sud-est, de façon socio-éco-catastrophique (mégapoles, méga corridors, méga régions urbaines de trente à soixante millions d’habitants), augmentant les émissions de gaz à effet de serre, provoquant la raréfaction des ressources (nourriture, eau, terres fertiles) et créant ainsi une nouvelle pauvreté urbaine. L’urbanisation du monde reproduit, dans des dimensions et avec des vitesses extrêmes, les règles et les modèles d’établissements humains post urbains du nord. Donc, la critique de nos propres modèles et la recherche d’alternatives peuvent jouer un rôle stratégique central.
Sur quoi fonder cette alternative ?

Le patrimoine territorial européen, constitué dans la longue durée par les civilisations successives selon un processus de coévolution entre établissements humains et milieu naturel, a sédimenté des règles et des statuts riches de savoirs environnementaux qui peuvent nous aider à revenir à un bon gouvernement du territoire et à retrouver : • l’équilibre hydrologique et la continuité de la trame écologique, conditions préalables et mesure de référence des établissements humains ; • un mode d’implantation bio-régionaliste, fondé sur une constellation de villes petites et moyennes, organisées en réseau, complémen­taires et solidaires, chacune en équilibre avec son propre milieu de vie ; • un nouveau pacte ville-campagne qui boucle les cycles de l’alimentation, de l’eau, des déchets, de l’énergie ; • un système socio-économique local fondé sur l’auto valorisation des patrimoines territoriaux. Contre l’urbanisation globale et pour combattre les effets du changement climatique : opérer le retour au territoire, c’est-à-dire à la terre, à l’urbanité, à l’auto-soutenabilité des bio-régions urbaines.

Billetterie en ligne :
http://www.citechaillot.fr/fr/auditorium/cours_publics_dhistoire_de_larchitecture/10e_session_2015-16/26157-le_patrimoine_territorial_un_gisement_de_savoirs_pour_le_futur_des_etablissements_humains.html